Qu’est-ce que ça veut dire, Disrupter un marché ?

disrupter-definition-uber-rbnb-blablacar-economie-marche-blog-julie-poupat
On entend souvent ce mot un peu barbare dans les débats économiques, dans les soirées startup, dans les médias : « Je me donne dix ans pour disrupter le marché de l’optique« ,  « Kantox lève 10 millions d’euros pour disrupter le marché des changes avec le peer to peer« , etc.

Ok, mais ça veut dire quoi concrètement ?

« Disrupter » c’est un mélange de :

  • « Disrupt » qui est un mot anglais
  • « er » qui est un tic bien français qui consiste à prendre un mot anglais et à le conjuguer à la française.

Selon Wikipédia, « Disrupter » c’est : « Pour une application, bouleverser un marché en suivant le modèle économique de l’innovation disruptive. »

On est bien avancés.

Disrupter un marché, c’est bouleverser les ordres établis par ce marché depuis très longtemps :

  • Grâce à plusieurs facteurs
  • À l’aide d’un vide juridique
  • Dans un but précis
  • Pour une seule et unique raison

Disrupter un marché, c’est bouleverser les ordres établis d’un marché, grâce à plusieurs facteurs :

le mécontentement des clients/utilisateurs, l’état d’esprit vieillot de ce marché, et sa stagnation dans un environnement économique perpétuellement changeant.

= Les sociétés de taxi oeuvraient depuis des années dans le marché des transports de passagers. Les utilisateurs étaient régulièrement mécontents du service proposé par les sociétés de taxis. Celui-ci était rigide, cher, et dans un état d’esprit très vieillot. En somme, aucune innovation n’était proposée pour améliorer ce service. Les sociétés de taxi se contentaient de faire ce pour quoi elles étaient missionnées : transporter des usagers, sans prendre en compte les besoins de ceux-ci.

Disrupter un marché, c’est bouleverser les ordres établis d’un marché, grâce à un vide juridique.

= Les sociétés hôtelières jouissaient depuis des années d’un monopole dans le marché de l’hébergement touristique. Confortables dans ce monopole, les prix avaient souvent tendance à grimper, pour un service pas toujours à la hauteur.  Aucune loi n’interdisait à un particulier d’offrir son gît à un autre particulier, moyennant finance. En résumant, aucune loi ne régissait cette pratique d’hébergement, tant au niveau de la sécurité des particuliers que l’imposition fiscale des sommes perçues.

Disrupter un marché, c’est bouleverser les ordres établis d’un marché pour répondre à un problème :

= Les sociétés de transport ferroviaires ou aériennes étaient bien installées sur le juteux marché des transports en commun, transportant plusieurs centaines de milliers de passagers par an. Les passagers qui désiraient voyager sur le territoire n’avaient pas d’autre choix que de prendre le train ou l’avion à des prix délirants, aux horaires contraignants et aux emplacements non pratiques. C’était un véritable problème sous-jacent, que les sociétés de transport n’avaient nullement intention de résoudre.

Disrupter un marché, c’est bouleverser les ordres établis d’un marché, pour une seule et unique raison : destituer le monopole en place

La première mission d’une société qui souhaite disrupter un marché, c’est améliorer le service proposé pour les utilisateurs. Mais la mission la plus importante, c’est de déstabiliser ce marché vieillot et monopolistique, pour s’y introduire et y faire sa place. Ce qui implique de nombreux changements, de nombreuses mises à jour, adaptations : au final, de nombreux combats.

La société Uber, la plus connue, a souhaité disrupter le marché du transports de passagers pour le rendre plus performant, et plus attractif pour les consommateurs :

  • Le prix de la course est devenue beaucoup moins cher que les sociétés de taxis
  • Le processus de commande d’un Uber est devenu très facile grâce à une application mobile, quand les taxis proposaient un numéro de téléphone avec standard automatisé.
  • Le service proposé par les chauffeurs Uber est devenue très qualitatif : chauffeur en costume, qui ouvre la porte du passager, boissons, friandises, , et autres gadgets plaisants pour l’utilisateur.
  • L’utilisateur a désormais la possibilité de noter son chauffeur et de juger la course qu’il vient d’effectuer.
  • L’État français a du s’adapter à cette nouvelle pratique, et tempérer la colère des sociétés de taxis parisiens qui n’ont pas accueilli cette disruption avec bonheur et enthousiasme, y voyant de la concurrence déloyale et un désir de tuer le marché. (C’est un peu binaire, je laisse à chacun l’envie et l’énergie de juger ce combat Uber/taxis).

La société Airbnb a souhaité disrupter le marché de l’hôtellerie pour permettre à un particulier hébergeur de louer leur bien, et aux voyageurs de trouver un logement moins cher.

  • L’hébergeur peut désormais mettre son bien immobilier en location et gagner de l’argent
  • Le voyageur a désormais la possibilité de bénéficier de logements moins chers, plus authentiques et dans des endroits parfaitement adaptés à son itinéraire.
  • L’État français a du s’adapter à cette nouvelle pratique, qui contournait toutes les lois en vigueur sur la mise en location d’un bien, l’imposition fiscale des sommes reçues, l’assurance en cas de soucis, la protection des voyageurs et des hébergeurs.

La société BlaBlaCar a souhaité disrupter le marché des transports ferroviaires et aériens pour permettre à un conducteur de voiture qui se déplace, de gagner de l’argent en proposant ses places vides, et au voyageur de se déplacer sur le territoire facilement, à prix bas et le plus pratique possible.

  • Le voyageur a désormais la possibilité de partir d’un point A et d’arriver à son point B sans prendre trains, avions, bus, taxis, vélos, pieds.
  • Le conducteur ne voyage plus à vide et amortit le coût de son trajet.
  • Les deux parties ont la possibilité de créer des liens et d’entamer une amitié
  • C’est toute une société qui a du s’adapter à cette nouvelle pratique, et notamment les entreprises, qui ont pu dès lors, proposer le covoiturage à ses salariés.

Voilà, vous devez désormais devenir incollable sur ce fameux mot « disrupt » et sur tout ce qu’il comporte, les conséquences qu’il prend en charge et les changements qu’il amène.

Je serai ravie d’avoir vos retours en commentaire, pour ceux qui voudraient ajouter leur pierre à cet édifice, ou ceux qui ne seraient pas d’accord avec cet article, ou ceux qui voudraient disrupter cette nouvelle rubrique « Vocabulaire » que j’ai créée 😉

Publicités

2 commentaires sur “Qu’est-ce que ça veut dire, Disrupter un marché ?

  1. Bonjour merci pour cette Article je crois qu’il est important de prendre en consideration , d’autres point pour comprendre ce mot valise ;D So trendy :
    – La Stratégie Ocean Bleu : https://fr.wikipedia.org/wiki/Strat%C3%A9gie_oc%C3%A9an_bleu
    – Le Business Canvas Model : http://www.businessmodelgeneration.com/canvas/bmc
    Ces deux théories, sont pour moi à prendre en compte pour une approche de « Disruption »
    Après je serais vite voluble en parlant des ateliers de disruption (petite auto promo assumé)
    La méthode Emerge Map (Open source) http://www.as-map.com/realisations/e-merge-map/
    Merci a PierreA. pour m’avoir faire découvrir l’article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s