Après le crowdfunding … le crowdshopping !

Oui vous avez bien lu, j’ai écris Crowdshopping et non pas Crowdfunding, ou Crowdlending 🙂

Quand on sait que Crowd signifie la foule, on peut rajouter à peu près toute action derrière ce mot pour en faire une pratique innovante.

Et ici on va parler de crowdshopping  : le shopping par la foule.

Le crowdshopping, on le fait sans le savoir. Votre ami va (ou allait, avec le cours du dollar, on ne sait jamais) à NYC ? Vous lui avez (auriez) sûrement demandé de vous ramener une paire de converses moins chères ! ou un jean Levis ! Car oui, en fonction des pays, vous le savez déjà, les prix des objets/vêtements varie. Et il est plus avantageux d’acheter à l’étranger que dans son pays.

Sauf que …

Si l’on achète un produit provenant de l’étranger via un e-commerce, on se heurte généralement à des taxes de douane exorbitantes, ce qui annule l’avantage de commander un produit moins cher à l’étranger.

Le crowdshopping, c’est l’action qui consiste à demander à une personne qui se rend à l’étranger d’acheter des produits pour vous, de les mettre dans sa valise et de vous les donner une fois revenue dans votre Pays ! Cette phrase est un peu longue.

Exemple :

Paulette se rend à Cuba, où les cigares Cohiba sont beaucoup moins chers qu’en France.

Julie adorerait acheter des cigares cubains sans vendre un rein.

Julie propose à Paulette de lui acheter une boite de 25 cigares Cohiba à Cuba et de lui ramener en France.

Paulette achète ces produits, les ramène à Julie. Julie rembourse Paulette et pour la remercier, elle offre 10% de la somme en plus (en moyenne).

Formidable non ?

Maintenant, cadeau : voilà une startup qui propose de faire ça :

WorldCraze

worldcraze-crowdshopping-voyage-shopping-julie-poupat-wordpress-blog

WorldCraze est une plateforme d’intermédiation entre des voyageurs qui ont de la place dans leur valise, et des personnes qui souhaitent acheter des produits venant de l’étranger.

La startup promet plusieurs avantages aux voyageurs et aux acheteurs : le voyageur gagne donc une petite somme d’argent pour son action, l’acheteur économise de l’argent en achetant moins cher, et les deux protagonistes, en se rencontrant peuvent même nouer amitié et partarger un moment agréable !

Pour que cette démarcher de crowdshopping soit la plus naturelle et sécurisée possible, WorldCraze se repose sur trois principes :

Légalité – Réactivité – Honnêteté

La startup veille constamment sur les nouvelles législations en vigueur concernant le transport de marchandise (non, vous ne transporterez pas de coke ou autres produits appréciés des douanes).

Tout est mis en place pour rassurer l’acheteur, qui va tout de même engager une somme d’argent auprès d’une personne qu’il ne connait pas. Chat online, FAQ, formulaire de contact. WorldCraze se veut disponible et réactif.

Toutes les personnes acceptées sur la plateformes sont vérifiées (numéros de téléphones, coordonnées bancaires,etc). Nulle place pour l’arnaque !

Comment ça fonctionne exactement ?

  • L’acheteur poste une annonce sur la plateforme pour trouver un voyageur
  • L’acheteur paye la somme sur la plateforme
  • Cet argent est bloqué sur Worlcraze
  • Le voyageur achète le produit de l’acheteur en avançant la somme.
  • Une fois la transaction effectuée entre l’acheteur et le voyageur, la somme est débloquée pour le voyageur et il perçoit son petit bonus (10% de la somme).
  • Si le voyageur ne livre jamais le produit à l’acheteur, Worldcraze rembourse l’acheteur automatiquement.

Maintenant, vous n’avez plus qu’à faire un tour sur Worldcraze, et imaginer tous les produits que vous allez pouvoir vous acheter grâce à eux 😉

Publicités

3 commentaires sur “Après le crowdfunding … le crowdshopping !

  1. J’adore le concept ! On m’a souvent demandé ce genre de service.
    Pour le côté bouff, je trouve ça dangereux par contre. Les produits alimentaires genre viandes ou fruits et légumes sont souvent interdits au passage à la douane…. donc qui gère le risque et l’amande potentielle?

    1. Je pense que le voyageur peut refuser d’acheter le produit que l’acheteur souhaite s’il estime que ça sera interdit ou sensible aux douanes. Après si la douane confisque le produit, Worldcraze, qui est la société d’intermédiation doit pouvoir engager le remboursement de l’acheteur au minimum, et pour le voyageur … bonne question 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s