Les 4 ingrédients secrets d’une stratégie Content & Social media réussie

J’ai écrit cet article lorsque j’étais CM de OMTS, un studio qui développe des apps mobile : initialement écrit sur Médium, je le remets ici sur mon blog pour vous partager mon retour d’expérience sur cette mission très enrichissante. Bonne lecture 🙂

Cela fait maintenant 4 mois que je travaille avec One more Thing Studio, (OMTS) sur leur communication, et notamment tout ce qui concerne le Social Media.

Je suis arrivée sur la mission avec une vision plutôt pessimiste de la production de contenus social media. La majorité de mes expériences me prouvait que demander à des salariés de s’investir dans des actions de communication, c’était impossible que demander du budget, c’était inenvisageable, et qu’au final, il valait mieux s’isoler. Et on le sait tous : ça ne fonctionne pas.

Les premiers jours, j’ai été étonnée d’être très très rapidement intégrée dans les Trello, les Drive, les fichiers, les photos, etc. En effet, c’est très rare d’avoir tout, tout de suite.

La première quinzaine, j’ai été très agréablement surprise de voir que chacun des salariés d’OMTS avait une force créative, et qu’ils me proposaient de la mettre au service de la strat’ social media.

À la fin du premier mois : bilan. J’ai eu autant de contenus qu’il en fallait, voir trop. J’ai utilisé tous les outils dont j’avais besoin, et j’ai pu faire du vrai Content & Community management. (Inventons un nouvel acronyme : Le CCM).

Je me suis posé la question : mais pourquoi ici ça fonctionne très bien, et pas ailleurs. J’ai analysé la manière dont OMTS fonctionnait avec moi, dont je fonctionnais avec eux, et les résultats que ça engendrait.

J’en ai tiré 4 leçons, que je vous partage ici.

1/ Expliquer à quoi vous servez

Les différents salariés d’une entreprise ne comprennent pas forcément quel est le rôle du Content Strategist et ils ont raison, car le rôle diffère en fonction du type de structure et de la taille de la structure.

Dans une petite structure comme OMTS, tout le monde se connaît, et chacun sait ce qu’il fait et doit faire, seul et avec les autres.

Et ça ne fait pas exception pour le CCM ! (Remember : Content & Community Manager)

Si vous voulez être compris, il faut qu’on vous comprenne. Ce que vous faites, pourquoi vous le faites, et comment vous travaillez pour le faire.

Ce que nous avons mis en place :

Une fois par mois minimum, je déjeune avec toute l’équipe. Nous passons en revue les app mobiles qui ont retenu notre attention durant le mois, et ensuite nous faisons un point sur la comm’ et les réseaux sociaux.

Tout le monde est convié. Pas seulement les deux fondateurs, qui l’on pourrait croire, sont censés guider la stratégie de communication. J’explique à tous ce que j’ai fait, ce que je compte faire, ce sur quoi j’ai été en difficulté ou si j’ai besoin d’aide, et je les sollicite sur ce qu’ils ont envie de faire qui puisse me servir pour ma mission.

Ce n’est surtout pas une réunion (Au secours!) : c’est un moment d’échange, où chacun peut ou pas prendre la parole et proposer des choses. Durant ces échanges, on regarde aussi comment s’améliorer sur certains process/échanges, et on ajuste en fonction de la disponibilité et faisabilité de chacun.

On compile tout sur un document Slite auquel tout le monde a accès tout le temps. Il ne reste plus qu’à appliquer !

2/ Aider et conseiller, pas manager

Ce n’est pas parce que dans le poste “Content & Community Management”, il y a le mot “Management” qu’il faut s’improviser donneur d’ordre et chefaillon social media.

De manière générale, sous la contrainte on obtient rien. Lorsqu’il s’agit de solliciter des contenus de la part de vos salariés/collègues, c’est encore plus flagrant.

Le but est donc de ne pas se positionner en Manager mais en Conseiller. En signifiant que l’on est disponible pour aider quiconque souhaite produire une création, un article, un design, on fait comprendre que l’on ne l’exige pas et que la personne peut prendre son temps pour créer.

Un contenu, c’est une création. Et la création, ça demande du temps.

Ce que nous avons mis en place :

Dans le Trello de gestion social media, nous avons mis en place plusieurs colonnes :

  • Une colonne “Backup content”

Dans cette colonne, chacun est libre d’ajouter une carte avec une idée de contenu. C’est moi ensuite, qui lira la carte et qui proposera en effet sa création.

  • Une colonne “Articles”

Dans cette colonne, chacun est libre d’ajouter un article qu’il souhaite rédiger, ou qu’il est en train de rédiger. Je ne gère pas son timing, et je ne juge pas le propos de l’article.

  • Une colonne “Apps du mois”

Dans cette colonne, chacun ajoute tous les mois une carte sur un application mobile qui attiré son attention, et qu’il souhaite soumettre à la rédaction d’un article qui s’appelle “Les Apps du mois de #Mai”.

Cette fois-ci, c’est moi qui suis en action : je me sers de ce qu’il a écrit dans la carte de l’app, et je rédige un article sur Medium.

  • Une colonne “Pépites du mobile”

Dans cette colonne, chacun note des anecdotes drôles sur le métier d’ux/ui designer. C’est également moi qui suis en action : je prends la phrase et je la mets joliment en page avec Canvas, avant publication sur les réseaux sociaux.

trello-content-marketing-social-media-julie-poupat

Tous les contenus qui sont dans les colonnes sont proposés par l’équipe OMTS (dont moi), sans contrainte & sans management. Si une personne a besoin, elle peut me solliciter. Si j’ai besoin d’aide, je peux les solliciter. Les contenus sont crées selon le timing de la personne, et c’est mon rôle de CCM de m’adapter au temps de création, et d’ajuster si besoin.

3/ Avoir du contenu en stock !

Ajuster, tiens. Venons-en. On pourrait me dire que “c’est bien joli de laisser du temps aux gens pour créer, mais si mon calendrier éditorial est vide, je fais comment moi ?”

Alors oui, en effet, cette méthode peut de temps en temps provoquer des petits creux dans le calendrier social media. Si tout le monde met du temps en même temps à créer quelque chose, il n’y a plus rien dans le pipe (prononcez “païlllpe”).

Et ça tombe bien parce que c’est le métier de CCM de remplir ce pipe . Et je vous offre cette merveilleuse citation : “il ne faut pas se reposer sur ses lauriers”.

Que je peux adapter en “Il faut toujours avoir du contenu en stock”. Au cas où. Un peu comme le stock de café. “Vaut mieux prévenir que guérir”.

Cela suppose d’être soi-même en capacité de création de contenu (ce serait le comble de ne pas l’être). Lorsque la plupart des salariés n’a pas la possibilité de créer du contenu, il faut que vous puissiez le faire vous-même pour nourrir à votre calendrier éditorial, le guide suprême des CCM.

Ce que nous avons mis en place :

Plus haut, je vous ai dit que nous avions mis en place un Trello, dans lequel il y a plusieurs colonnes, pleines ou pas, de contenus. C’est mon rôle ici, de regarder le nombre de contenus réalisés, en cours de réalisation & à réaliser.

Lorsque je vois que je suis un peu short en contenus réalisés, et que les contenus en cours de réalisation ne viendront pas tout de suite, je sais que je dois créer des contenus en prévision d’un éventuel trou.

Je vous vois venir. Non, je ne bouche pas les trous. Car tous les contenus que je créé et qui sont créés sont importants (et définis en stratégie éditoriale btw).

J’ai donc ma liste de contenus que je peux créer en autonomie, et qui n’attendent donc que mon temps et ma créativité !

Note : je ne parle pas du recyclage de contenus, mais c’est une technique très fréquemment utilisée en cas de calendrier éditorial un peu vide, et qui fonctionne très bien, notamment sur Twitter. Je réutilise par exemple certains contenus existants et pertinents postés il y a quelques mois, et qui sont toujours d’actualité. (Les anglais appellent ça le “Evergreen content”, que Google traduit gentiment par “contenu à feuille persistante” 😉 )

evergreen-content-social-media-marketing-julie-poupat

4/ Ne pas être auto-centré sur sa marque

OMTS est un studio qui réalise des applications mobile iOS et Android.

Doit-on TOUJOURS parler d’app mobile ?

Personnellement, je ne le pense pas. Car dans OMTS, il y a des humains. (Oui oui). Et ces humains n’ont pas que pour passion la réalisation d’apps mobile. Ils ont bien d’autres loisirs et activités, qui peuvent être reliées à OMTS et qu’il est complètement légitime de partager auprès des internautes.

C’est le cas d’Iman par exemple, qui en plus d’être fondateur d’OMTS est fan de jeux d’échecs.

Et c’est le cas de Jérôme par exemple, qui en plus d’être fondateur d’OMTS a écrit un livre sur la productivité des startups.

Dans une stratégie de contenus, il faut laisser respirer les contenus. Je m’explique. Si vous écrivez toujours sur la même thématique : vous allez épuiser vos internautes. Celui-ci a envie de respirer un peu entre deux contenus complexes ou soutenus.

Ne parler que de vous et de votre activité, c’est comme enchaîner 12 reportages sur la déforestation. C’est très intéressant et important, mais on n’en peux plus et on ne sait plus où donner de la tête.

Les contenus qui à priori n’ont pas de rapport avec OMTS sont très importants, car ils permettent premièrement aux internautes de découvrir qu’il y a des vrais humains derrière les comptes sociaux. Avec des passions, des revendications, des visions. Et deuxièmement, de découvrir des choses diverses, avant de revenir sur des thématiques propres à l’activité du studio.

Pour conclure !

Vous l’aurez un peu deviné, mais je suis totalement partie prenante d’une méthode non contraignante pour gérer, solliciter et créer des contenus social media.

C’est selon moi la meilleure méthode lorsque l’on veut engager tous les salariés d’une entreprise.

Le CCM n’est plus isolé, les salariés sont intégrés dans la stratégie de communication et la font vivre : cela ne peut que générer de bons résultats.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s